Ino Recyclage Auvergne, Entreprise adaptée, Gestion déchets

Outils et bilans environnementaux

Pourquoi valoriser le papier de bureau ?

Le papier d'impression de bureau représente la troisième production de vieux papier derrière les éditions publicitaires et la presse mais il reste loin derrière leurs forts taux de récupération de plus de 60 %. Ce gâchis est d'autant plus regrettable que les déchets de bureautique génèrent un papier de meilleure qualité.

Valoriser localement

Aujourd'hui, les industriels du secteur papetier connaissent tous des difficultés et de nombreux emplois sont de nouveau menacés. Le maintien et le développement de cette filière passent par le renforcement de la circularité des flux de la matière, c'est-à-dire la captation des gisements locaux de déchets papiers. Ceci permettrait de renforcer la compétitivité de l'industrie papetière française vis-à-vis des producteurs de pâte vierge d'autres zones du monde.

Avec le tri des papiers de bureau, nous obtenons une qualité de déchet papier dite « supérieure ». Ainsi, il est possible après transformation (désencrage, traitement et recomposition) de reproduire une qualité recyclée de papiers de bureaux neufs.

Mise en place et suivi de l'action

Afin de susciter l'intérêt de l'action « recyclage papier » au sein d'une entreprise, il peut être prévu une courte présentation de 20 minutes pour former les différents collaborateurs à la démarche.

Un document d'explication et d'utilisation du tri et du recyclage papier sera envoyé au préalable. Celui-ci aura pour but d'informer les producteurs de déchets de l'action de recyclage dans laquelle ils sont engagés.,A terme, il est intéressant de mesurer la politique de rejet de déchets d'une entreprise. Le reporting trimestriel fourni au client lui permet de mesurer l'impact environnemental des bienfaits du tri, et la variation des rejets (pour mesurer une politique de réduction papier par exemple).

Pour l'ensemble des déchets collectés, nous quantifions les volumes et retournons au client le bilan de valorisation.

Les données sont conçues pour évaluer les effets sur l'environnement d'un service ou d'un produit, depuis l'extraction des ressources naturelles jusqu'aux filières de traitement des déchets en fin de vie.

L'analyse comptabilise à la fois :

  • les "impacts générés" à chaque étape de la collecte sélective des déchets papiers : tri du salarié, tournée de collecte, centre de tri, transport...
  • les "impacts évités" : les économies de matières premières et d'énergie grâce aux valorisations matière (le recyclage) et énergétique (l'incinération).